28 juin, Nous sommes prêts à quitter la Nouvelle-Zélande. Dernières vérifications ce midi, calibrage du compas en faisant des ronds dans l’eau.

Les 26 voiliers partis il y a 7 jours approchent de la Nouvelle-Calédonie.  Panache est arrivé aujourd’hui.

Nos journées à bord. Petit déjeuner vers 8h30 quand Eric rentre de la douche; pain grillé, (thon pour Eric), fromage, beurre, confiture, thé ou café.

Radio française en podcast, nouvelles de la veille.

Prêts pour bricoler vers 9h30. Moi j’aide ou je vaque, couture, écriture ou dessin.

Déjeuner entre 12 h et 14/15 heures. Y a qu’à fouiller dans le frigo actuellement plein à craquer. Jeu des 1000 € en podcast et le dimanche un sketch de Pierre Desproges.

Après-midi re bricolage, démontage, remontage, perte de quelques neurones pour trouver une panne. Une petite balade s’il ne pleut pas. Diner après un passage au Lounge pour avoir un internet plus puissant qu’à bord. Ce qui nous permet de bavarder et d’échanger avec les autres voileux. Et pour moi souvent une confection de gâteaux. Nous lançons le moteur 60 mn tous les soirs pour recharger les batteries  ‘neuves’, avoir du chauffage et de l’eau chaude. Il fait en général 7° le matin dehors et 12° dans le bateau au réveil.

Eric a passé une après-midi à connecter le speedomètre. Interrogation du chef de bord dès sa réception à la maison. 7 Fils de couleurs différentes ne correspondant pas aux 8 en poste. Quelques mails échangés avec l’entreprise située en GB n’ont rien donné. Après quelques heures et neurones en moins, le speedo était connecté.

Le génois est à poste.

30 juin, 2 voiliers dont Kamastern ont pu partir. Mister X qui avait un sacré problème de moteur et nous, sommes encore en phase d’essai.

Superbe weekend dont nous profitons à fond en mouillant dans la Baie des Iles.

Un mouillage à « Opunga Cove » tout proche d’« Assassination Cove » là où Marion Dufresne et 24 de ses hommes ont été assassinés.

Interdiction de mettre un pied sur les pelouses, madame, même pas votre chien!

Beaucoup de moteur, un peu de voile, un peu de drone,

le calibrage du speedo, le recommissioning du pilote, 3 nuits dans de superbes mouillages puis retour vers la civilisation à Russell que nous aimons beaucoup.

 

Au Duke of Malborough, même pas peur!

1827, l’Irlandais Johnny Johnston, ancien forçat, arrive à Kororareka. Après avoir ouvert un magasin d’alcools, il  acquiert un terrain et fait construire le Duke, première licence de débit de boissons octroyée en Nouvelle-Zélande et le plus vieil établissement. Il avait de bonnes relations avec les Maoris et a fait traduire le traité de Waitangi.

Pompallier House.

La maison du chef de la police.

Balade dans la végétation kiwi.

Un TUI. Admirez mes jolies boules ! Cet oiseau est considéré comme ‘intelligent’, tout comme le perroquet, par sa capacité à imiter la voix humaine.

Flagstaff.

Et la vue du Haut de la colline. Ouverture de la Bay of Islands. Là-bas c’est le Pacifique.

Entre Russel et Paihia.

Mais pas de fenêtre météo avant 15 jours. Moi qui voulais voir le 14 juillet à Nouméa, c’est raté.

12 juillet, nous sommes toujours là avec un espoir pour samedi 16. Il y a eu quelques dîners, soirées tripot, quelques balades à pied, de belles heures au Lounge à échanger les nouvelles dans la bonne humeur, une sortie à Paihia pour réglages et y passer une nuit. Quelques courses, des chaussettes, ma dernière acquisition… Admirez ma coupe de cheveux, Eric est en première année de CAP Coiffure.

un beau coup de vent de nuit. L’eau de la marina est sale, marronnasse, couleur Oyapock, les sandflies sont toujours actives, le soleil est présent un jour sur trois. Où est-il ce flux de Sud qui devrait nous emmener en NC?

Un cormoran d’ici.

13 juillet, avant-dernière météo. MisterX se dirige vers l’Indonésie, un mois de traversée. Quand nous reverrons-nous ? Nos soirées tripot Quiddler vont nous manquer, vous aussi les amis.

14 juillet, 08 heures, Bastille Day. Eric envoie le Grand Pavois.

Nous passons dire au revoir à l’Opua Store. Nous y avons fait beaucoup d’achats pour notre ravitaillement, les pizzas sont délicieuses, le riz est comme à la Réunion, et le personnel très accueillant.

Après passage aux douanes, au ponton fuel et au bureau de la marina, Manevaï sera prêt à affronter le Pacifique.

Photo Manuela, MisterX.

4 réponses pour “Derniers réglages, dernières balades…”

  • Superbe reportage synthétisant à merveille les semaines de boulot à bord en NZ depuis deux mois, nous donnant un bel avant-goût de la suite de l’aventure avant celle de votre prochaine traversée.
    On est en pensées avec vous chers Cathy et Eric.
    Devant la télé avec quelques chicoufs pour applaudir le défilé du 14 juillet à Paris, sous le ciel bleu, et s’extasier devant les marins de la Baille, la Patrouille de France, les Pompiers, la Garde Républicaine, le Bagdad de Lann-Bihoué en tête…
    Vive la France et ses Armées !
    On vous embrasse du Boutdum sous le soleil et 27 degrés !
    Bon vent vers Nouméa les amis !

  • En lisant tout ce que vous avez réalisé ces dernières semaines, je pense vraiment que la passion de naviguer vous a donné les ailes qui vous ont fait franchir tous les obstacles avec succès. Beaucoup d’efforts récompensés profitez maintenant de ces belles navigations qui vous attendent. Bon vent et au plaisir de vous lire. Bises Christiane

  • Beau voyage , vos photos font rêver ! Profitez bien de la Nelle Calédonie , c’est un lieu qui me fait évidemment phantasmer , mon arrière grand père y est né , élevé au sein par une canaque ( la soeur de le reine Hortense sur l’ile des Pins ) , sa mère étant morte en couche et enterrée là-bas.
    Mais Cathy , je t’ai déjà dit ça , enfin tu as eu le temps de l’oublier !
    Ici nous avons connu un épisode caniculaire autour de 40° , très pénible ! Je passe le plus clair de mon temps sur la Côte d’Emeraude ( plus frais ) mais je suis de passage à Nantes de temps en temps pour dire bonjour au chat !
    Etant donné le climat , on n’a même pas envie de quitter la Bretagne…
    Au plaisir de se revoir , qui sait ? Belle traversée … Pierre J

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.