29 novembre. 21 heures 30 nous sommes à égale distance de l’île des Pins (en N-C) et du nord de la Nouvelle-Zélande. Nous avons passé le Tropique du Capricorne aujourd’hui.

A 22 heures nous passons l’antiméridien, nous allons à présent nous exprimer en longitude Est. La pêche ne donne rien et nous perdons nos leurres, ce qui prouve qu’il y a des prédateurs. Nous avons entrepris un grand nettoyage des coffres  et recensé ce qu’il faut manger avant d’arriver. Pâtés en bocaux, anchois en bocaux, œufs donc je passe en cuisine pour une pizza, un  gâteau breton et un gratin dauphinois. La confiture de papaye risque de passer à la trappe ainsi que les épices sagement alignées sur une petite étagère…Je dois laver mes semelles de chaussures de sport.

Il fait plus frais à mesure que nous descendons vers le sud. Manevaï gite toujours sur tribord ce qui est pratique pour cuisiner mais pas pour vider le lavabo côté toilettes.

30 novembre il reste encore 656 nautiques à parcourir. Quelques poissons volants s’échouent sur le pont. Il y en a un qui a dû rebondir sur un hublot car des écailles sont restées collées.

5 ème jour de mer nous sommes dans le Bassin Sud des Fidji. Un courant d’air chaud cette nuit nous a surpris et la température de l’eau est aussi remontée d’un degré.

L’alternateur de ligne d’arbre est de nouveau HS, la saga continue. Nous serons obligés de lancer le moteur pour recharger les batteries. Un cassoulet de canard (légèrement périmé) est au four pour nous consoler. Eric bricole, fait de la couture, moi je lis des romans sur la Nouvelle-Zélande, j’écris et je dessine des plans de maison pour une filleule.

Nous essayons de capter la météo locale mais ne comprenons pas de quelle zone il s’agit. Sur les relevés Grib nous voyons bien que « ça piaule » côte Ouest. « Gale warning » 35/ 40 nœuds de vent de Nord. Nous, nous avançons vers la côte Est sans ressentir d’effets secondaires des éléments déchaînés de l’autre côté.

 

Nous avons pour l’instant vu deux AIS sur l’écran, comment sera notre dernière nuit, beaucoup de trafic ou pas ?

04 décembre, nous arrivons demain matin en Nouvelle-Zélande. J’ai bien envie de manger des frites.

De 04 à 06 heures Eric était sur le pont et nous avons pris notre petit-déjeuner dans la grisaille à l’entrée de la Bay of Islands.

« Cathy, il y a un bug nous sommes en Irlande! »

Le soleil est arrivé et les collines vertes se sont dévoilées. Pas de hauts sommets, un paysage en pentes douces, de grandes prairies et des bosquets plus sombres. Un parfum de résineux un peu sucré. Les maisons sont toutes magnifiques.

Nous avons cheminé dans la rivière et accosté au quai de la quarantaine pour attendre  les formalités d’entrée. 

Les formalités ont été facilitées par notre dossier déjà prêt. La dame du phytosanitaire a embarqué nos bombes anti-ours, elle nous a assuré qu’il n’y en avait pas ici, nos fruits et légumes frais, nos œufs et le miel. Mais n’a rien dit pour toutes les épices et l’harissa faite maison. Elle a aussi embarqué nos deux poubelles , la bio et celle des emballages.

Notre dossier coque sans antifouling a été accepté. La caméra sous marine au bout d’une perche était prête sur le ponton pour vérifier l’état des œuvres vives mais nos photos GoPro ont attesté de notre bonne foi. Et une place nous a été attribuée. Nous avons retrouvé 6Gone pour 30 minutes, ils partaient nous arrivions…

et Appeld’Air pour un déjeuner au Marina Café. Ici c’est le retour à la civilisation, la marina est assez importante, plus de 400 places.

Evolution de la marina d’Opua.  

 

 

Le personnel est extrêmement serviable, tout est organisé, réception des nouveaux arrivants avec petits cadeaux, présentation des différents éléments de confort eau, électricité, code d’accès aux pontons, wifi offert pour 3 jours…

Au Ship Yard.

Près de la marina.

Le ferry pour Russel.

Fresque de l’école d’Opua.

Le pohutukawa qui fleurit aux alentours de Noël. 

 Une épicerie bio sur la route de Kerikeri. 

Le pain au marché de Kerikeri.

Elle a la voix de Norah Jones.

www.manevai.fr

http://sailwx.info/shiptrack/shipposition.phtml?call=BARFR04

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.