Alaska 14

Jolie baie, en entrant à droite, aller au fond et tourner à gauche.

Au mouillage deux phoques curieux n’osent pas s’approcher, dommage. Mais j’ai eu de la patience et je les ai photographiés.

_copie-0_25phoque18.jpg

Eric et Loïc sont partis en annexe  dans le bush, ici on peut dire aussi toundra et oui les Russes y ont laissé quelques empreintes.

_copie-0_25thumbbay1.jpg

Moi je reste dans le vert, même l’eau est verte, toute la végétation s’y reflète.

Un canoë arrive du fond de la baie, "qu’est-ce qu’il fait, qu’est-ce qu’il a, il a une drôle de tête ce mec là"… Avec un beau chien assis droit derrière lui. Davin se présente, il garde le lodge qui est en fait une maison privée maintenant. Et nous entamons la conversation, les hommes arrivent peu après et nous invitons l’Alaskan à boire un pot et comme il a bcp de choses à raconter et  que manifestement il se trouve bien à bord je descends préparer le dîner, restes de pizza, et fajitas bacon œuf fromage, crêpes complètes quoi !

Rendez-vous est pris pour le breakfast du lendemain, aie il faut se lever à 7h.

_copie-0_img_1188.jpg

Nous sommes accueillis par la chienne ses puppies et Davin nous prépare une tortilla que nous mangeons dans des fajitas!

C’est un fondu d’armes gros calibres mais peut-être tous les habitants ici ont de telles armes.

Nous partons à la pêche avec lui,

_copie-0_26pche3.jpg

Ca bouge un peu mais je reste bavarder à l’intérieur et ne sors que pour les photos.

_copie-0_26pche7.jpg

Nous sommes sur le tombant d’une île et notre hôte doit surveiller la dérive du bateau. Les deux amis au moulinet laissent partir 40m de fil donc vous imaginez il faut les remonter ces 40m.

Et un rejeté et un gros perdu et une belle morue et trois flounders (carrelets). La morue est très belle (82 cm, nous n'avons pas de quoi la peser) et nous n’avons pas de congélateur à bord donc les pêcheurs rentrent dans l’habitacle et Davin nous laisse sur la grève par le radier, j’aurais bien aimé façon débarquement mais c’est avec une échelle  que nous retrouvons la terre ferme.

_copie-0_26pche17.jpg

Et nous partons pour une balade, un entrainement commando devrais-je dire, la forêt des Hobbits à la verticale, tels des sherpas nous crapahutons parallèles à la pente comme des plantigrades, les 2 pattes avant pour s’accrocher aux racines, les deux pattes arrière pour monter de 30cm. Regarder le dos de celui qui est devant et ne pas penser.

_copie-0_26promenade9.jpg

Ouf nous débouchons sur une clairière et nous admirons les aires de pique-nique installées par Davin et son patron là où le panorama est grandiose.

26promenade12.jpg

Il leur a fallu monter les planches jusque-là.  Les chiens nous ont suivis, nous les avons aidés ce qui m’a consolée, car les chiots de 9 mois avaient encore les pattes trop courtes pour passer partout. Balade super, accompagnés par un fusil de très gros calibre, que demander de mieux ?

 Le trail ce sont les planches, à côté c’est une ancienne conduite d’eau en bois faite avec les outils de l’époque

_copie-0_p1080964.jpg

qui descend du lac vers l'ancienne saltery (usine de salaison de harengs où travaillaient deux cent personnes). Cette conduite alimentait l'usine hydroélectrique de la Saltery.

26pche1.jpg

Tiens le retour est beaucoup plus facile, aurait-il voulu nous tester ?  Retour à bord et bye bye Davin Thank you for your warm welcome and take care.

_copie-0_davin.jpg

Avec tout ça le déjeuner n’est toujours pas dans nos estomacs et il est 15h30...