Arrivée de nuit, une première marina à droite mais nous voulons être en ville, donc nous continuons en laissant bien les bouées jaunes à gauche enfin pas tout à fait, il n’y a pas de trafic d’hydravions ni de gros bateaux dans le chenal.

Et Kevin est sur le quai. Which float ? G ! Il a compris la manœuvre d’abord l’aussière du milieu.  Good job !  Nous l’avions pris pour quelqu’un du port mais non simplement d’un voilier sur un autre ponton. La ville est illuminée, ambiance entre le palais des Maharajah et Disney World.

Le lendemain il faut sortir à pied de la marina mais être certain de pouvoir y accéder à nouveau.

Où est Manevaï?

Direction les bureaux du Harbourmaster pour obtenir les codes wifi et les douches. Nous réglons deux nuits, celle déjà entamée et celle à venir et partons à la découverte de la ville.

Quelle émotion devant cette scène!

D’abord un magasin de chaussures dont j’ai vu la pub et je fais remonter toute la Port Street aux garçons pour ne rien acheter. Là, le commerçant nous conseille d’aller visiter le château de Craigdarroch, 1887. Nous n‘en sommes plus très loin et nous arrivons là-haut sur la colline. Vieille vieille maison, fin XIXème siècle quand même !

Visite très intéressante car des guides sont à disposition par étages et racontent l’histoire de la famille du magnat du charbon Robert Dunsmuir d’origine écossaise et répondent à nos questions.

En 1908 à la mort de Joan Dunsmuir son épouse, le terrain est vendu aux promoteurs, 144 parcelles.

Le château sera successivement un hôpital militaire, le Collège Victoria (les graffitis gravés dans les lambris des noms des étudiants ont été préservés), les bureaux de la commission scolaire, le conservatoire de musique et maintenant le musée.

Descente vers les jardins de la maison du gouverneur, drapeau en berne sur sa hampe pour la mort de trois Canadiens lors de la fusillade de Las Vegas.

 

Le Parlement : Construit en 1892 par un jeune immigrant anglais Francis Rattenbury qui à 25 ans gagna le concours d’architecture en vue de cette construction. Il dessina et construisit aussi le Fairmont Empress Hôtel, dans lequel nous sommes passés. Splendide Tea Loby aux colonnes corinthiennes et superbes abat-jour modernes. (Ca je ne sais pas encore faire).

Nous avons fait une halte chez Rogers’Chocolates (fournisseur de la famille royale d’Angleterre et de la Maison Blanche, est-ce que Trump and co apprécient ?). Nous y avons gouté les célèbres victoria creams. Et nous n’avons pas regretté.

Ville fleurie, jardins, parterres entretenus, bâtiments fin XIXème, immeubles de verre, quartier chinois, c’est la capitale administrative de la Colombie britannique.

Déjeuner à bord pour tester le wifi et reprise de nos jambes et de nos pieds pour aller du côté de Fisherman’s wharf.

Puis taxi pour prendre un pot au Spinnakers de l’autre côté de la baie. Pub-resto-brasserie où Marc a eu la bonne idée de commander une poutine !

Aie le pain ! Le taxi fait deux arrêts et nous sommes dépannés pour le petit déjeuner.

Avant l’appareillage nouvelle balade pour goûter encore à cette atmosphère so british et nos pas nous ramènent toujours vers la mer les hydravions, les sea bus, les yachts…

 

Merci au Guide du Routard et au Waggoner pour les textes dont je me suis inspirée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.